2024-01-24

Bombardier annonce que l’Université de Victoria sera son premier partenaire universitaire pour le projet pancanadien de recherche EcoJet

  • Le centre de recherche aéronautique (CfAR) de l’Université de Victoria et la PME Quaternion Aerospace de Colombie-Britannique viennent compléter l’expertise d’équipementier d’origine de Bombardier par un savoir-faire reconnu en fabrication et exploitation de modèles à l’échelle. 
  • Le projet de recherche EcoJet de Bombardier explore la configuration aile-fuselage intégrée et de nouvelles technologies pour réduire les émissions des avions d’affaires jusqu’à 50 %. 
  • Cette première annonce, parmi de nombreuses autres collaborations avec les universités, a lieu au moment où le programme d’essais en vol EcoJet de Bombardier accélère sa deuxième phase et suscite l’attention croissante du public. 
Le prototype d'EcoJet à l'essai
Le prototype d'EcoJet à l'essai

Bombardier a annoncé aujourd’hui la première de nombreuses autres collaborations avec les universités dans le cadre de son projet de recherche pancanadien EcoJet innovant axé sur l’écoresponsabilité. Le partenariat de longue date de Bombardier avec le centre de recherche aéronautique (CfAR) de l’Université de Victoria et la PME Quaternion Aerospace de Colombie-Britannique a été annoncé lors d’une conférence de presse tenue par l’université. Les trois organisations ont expliqué comment leur vision commune du rôle positif de l’innovation dans la transformation écoresponsable de l’industrie aéronautique canadienne a débouché sur une collaboration fructueuse pour le programme d’essais en vol du projet EcoJet de Bombardier.  

Le projet de recherche pluriannuel EcoJet, lancé il y a environ 15 ans, a entamé sa première phase d’essais en vol en 2017 avec des prototypes de 8 pieds (2,5 m) de large. Il utilise maintenant un véhicule d’essai qui a plus du double de cette largeur. L’expertise complémentaire de Bombardier comme équipementier d’origine d’avions d’affaires et celle du CfAR et de Quaternion Aerospace en matière de véhicules à l’échelle renforcent les capacités d’innovation de toutes les parties, tout en favorisant l’émergence de nouvelles connaissances qui sous-tendront la prochaine génération d’avions plus écoresponsables.  

« Bombardier est fière de soutenir la recherche aéronautique de pointe tout en suscitant l’engagement d’un vaste réseau d’établissements d’études supérieures, a déclaré Stephen McCullough, vice-président principal, Ingénierie et développement de produit, Bombardier. Maintenant que nous avons présenté publiquement certains aspects des premières phases du programme d’essais en vol EcoJet, et qu’il a reçu un accueil phénoménal, il est important pour nous de reconnaître le rôle déterminant de nos partenaires dans cet aspect du projet de recherche. La collaboration entre les entreprises locales et les grands établissements universitaires est essentielle pour alimenter une industrie aéronautique canadienne solide et prospère. Notre travail de concert avec l’Université de Victoria est un exemple significatif d’un tel parcours d’innovation qui stimule le transfert de compétences et le développement de talents d’un océan à l’autre. » 

« Depuis plus de dix ans, la croissance de notre Centre lui a permis de se renforcer et notre travail de pointe avec Bombardier constitue le plus important partenariat de recherche de notre histoire, a déclaré le professeur Afzal Suleman, Chaire de recherche du Canada, directeur et professeur du Centre de recherche aéronautique de l’Université de Victoria. Grâce à cette collaboration, nos étudiants et chercheurs acquièrent des compétences concrètes essentielles tout en aidant à repousser les frontières du développement durable et en redéfinissant les limites de ce qui est possible pour l’avenir du secteur de l’aviation. » 

Propulsé par l’analyse du marché de Bombardier et sa vision d’une future génération d’avions, la collaboration pour la conception et la fabrication des véhicules d’essais en vol EcoJet fait appel à des équipes multidisciplinaires, formées d’ingénieurs et de techniciens de Bombardier basés au Québec, et de chercheurs, d’ingénieurs et d’étudiants situés au Colombie-Britannique.  

Toutes les campagnes de vols des modèles à l’échelle de véhicules à configuration aile-fuselage intégrée, qui ont permis d’explorer le comportement des prototypes en vol libre et perfectionné leurs principes de commande de vol radicalement différents, sont le fruit de cette étroite collaboration.  

« Nous sommes ravis d’apporter l’expertise de notre université au projet de recherche révolutionnaire EcoJet de Bombardier. C’est un exemple tangible de l’engagement de notre institution pour un avenir radieux pour tous grâce à l’innovation, a déclaré Kevin Hall, président de l’Université de Victoria. Cette collaboration marque une importante étape dans notre engagement en matière de développement durable, de futur plus vert pour le secteur de l’aviation et de perfectionnement de technologies de pointe qui font reculer les frontières de la science et de l’ingénierie, ici même en Colombie-Britannique et partout au Canada. »  

En assurant le lien entre l’université et une application potentiellement commercialisable, Bombardier continue à poursuivre les objectifs de son projet EcoJet en vue de créer des avions beaucoup plus écoresponsables et de mettre au point des technologies puissantes qui redéfiniront l’avenir de l’aviation. 

Bombardier, Challenger, Global, et Learjet sont des marques déposées ou non déposées de Bombardier Inc. ou de ses filiales. 

À propos de Bombardier

Bombardier (BBD-B.TO) et ses filiales (Groupe Bombardier), est un leader mondial en aviation, axé sur la conception et la construction d’avions d’affaires exceptionnels et sur les services connexes. Les avions des gammes Challenger et Global de Bombardier sont reconnus pour les innovations de pointe qu’ils offrent, la conception de leur cabine, leurs performances et leur fiabilité. La flotte mondiale d’avions Bombardier compte plus de 5 000 avions en service auprès d’un large éventail de multinationales, de fournisseurs de vols nolisés et de programmes de multipropriété, de gouvernements ou de particuliers. Les avions Bombardier sont aussi utilisés dans le monde entier dans le cadre de missions gouvernementales et militaires spéciales faisant appel à l’expertise éprouvée de Bombardier Défense.

Bombardier, dont le siège social est situé dans la région métropolitaine de Montréal, au Québec, exploite par l'intermédiaire du Groupe Bombardier des installations d’activités liées aux aérostructures, à l’assemblage ou à la finition au Canada, aux États-Unis et au Mexique. Le solide réseau de soutien à la clientèle du Groupe Bombardier comprend des centres de service pour avions Learjet, Challenger et Global, situés stratégiquement aux États-Unis et au Canada, ainsi qu’au Royaume-Uni, en Allemagne, en France, en Suisse, en Autriche, aux Émirats arabes unis, à Singapour, en Chine, et en Australie. On trouvera des nouvelles et des renseignements sur l’entreprise, y compris le rapport de Bombardier sur les aspects environnementaux, sociaux et de gouvernance, ainsi que les plans de l’entreprise pour couvrir la totalité de ses opérations aériennes avec du carburant d’aviation durable en utilisant le système Réserver et réclamer, sur le site bombardier.com. Pour en savoir plus sur les produits de Bombardier et son réseau de service clientèle à l’avant-garde de l’industrie, consultez le site businessaircraft.bombardier.com/fr. Suivez-nous sur X @Bombardier.

Information

Marie-Andrée Charron - Conseillère, Communications

Marie-Andrée Charron

Conseillère, Communications