2019-05-07

Bombardier annonce la vente de cinq avions d’affaires Learjet 75 à un client qui préfère garder l’anonymat

  • Une transaction Learjet 75 d’une valeur estimative de 69 millions $ US aux prix courants 2019
  • L’avion Learjet 75 présente la cabine la plus silencieuse et la plus intime de sa catégorie, une configuration de fauteuils club doubles, un vol en douceur et le seul plancher plat dans la catégorie des biréacteurs légers
  • La flotte Learjet de Bombardier a récemment célébré 25 millions d’heures de vol

Bombardier a annoncé aujourd’hui qu’un client qui préfère garder l’anonymat a acheté cinq biréacteurs Learjet 75 – l’avion phare de l’industrie dans la catégorie des biréacteurs légers. La transaction est évaluée à quelque 69 millions $US aux prix courants 2019.

L’annonce d’aujourd’hui fait suite à la réalisation des avions Learjet de Bombardier plus tôt en 2019, lorsque la flotte a dépassé la marque des 25 millions d’heures de vol, qui vient s’ajouter à leur impressionnante série de premières et d’exploits. Le premier avion d’affaires Learjet est entré en service en 1964, créant l’expérience et définissant l’industrie des vols privés.

« Outils d’affaires ultimes, les avions Learjet 75 présentent des performances phares dans l’industrie et aident à générer des bénéfices directs », a déclaré Peter Likoray, vice-président principal, Ventes mondiales et Marketing, Bombardier Avions d'affaires. « Fiabilité et longévité ne sont que deux raisons parmi tant d’autres pour lesquelles les sociétés clientes figurant au palmarès Fortune 500 continuent de choisir les avions Learjet pour leurs gains de productivité. Avec tout son éventail d’améliorations récentes, l’avion Learjet 75 constitue une offre d’aviation d’affaires supérieure sur le plan de la taille, des performances et de la fiabilité, le tout, à des coûts d’exploitation hautement concurrentiels. »

Bombardier continue d’investir dans cet avion d’affaires léger de premier ordre, avec sa récente mise à niveau avionique complète Garmin G5000, qui permet aux clients d’optimiser leurs parcours et ouvre la voie à des améliorations technologiques futures. Cette mise à niveau sera offerte comme installation à l’avance ou modification en rattrapage pour les avions Learjet en service. De plus, Bombardier a récemment annoncé que les exploitants de l’avion Learjet 75 profitent maintenant de périodicités plus longues des inspections majeures du groupe motopropulseur, qui ont été prolongées de 3 000 à 3 500 heures moteur.

Réputé dans le monde entier pour ses lignes dépouillées attrayantes sur piste et la faveur des pilotes pour sa maniabilité et ses performances de haut calibre, le biréacteur Learjet 75 est le seul avion d’affaires de sa catégorie à présenter une configuration de fauteuils club doubles, un plancher plat dans toute la cabine et une porte coulissante assurant des niveaux sonores réduits.

Depuis l’acquisition de la société Learjet en 1990, Bombardier a lancé l’impressionnant nombre de huit nouveaux modèles, dont le très populaire avion d’affaires Learjet 75, entré en service en 2013.

À propos de Bombardier

Bombardier est un leader mondial de l’industrie de l’aviation en créant des avions novateurs qui changent la donne sur leur marché. Ses produits et services fournissent des expériences de calibre international établissant de nouvelles normes en matière de confort-passager, d’efficacité écoénergétique, de fiabilité et de sécurité.

Ayant son siège social à Montréal, au Canada, Bombardier est présente dans plus de douze pays avec notamment des sites de production ou d'ingénierie et un réseau de soutien et de service à la clientèle. Bombardier offre du soutien pour sa flotte mondiale d’environ 4900 avions exploités par un large éventail de multinationales, de fournisseurs de services de vol nolisé ou de multipropriété, de gouvernements et d’individus.

Lisez nouvelles et information sur le site bombardier.com ou suivez-nous sur Twitter : @Bombardier.

Pour information

Matthew Nicholls - Conseillier principal en Communications et Affaires publiques

Matthew Nicholls

Conseillier principal en Communications et Affaires publiques